Semaine du développement durable, jour 5 : le laboratoire M2C

Du 18 septembre au 8 octobre s’est déroulé la Semaine européenne du développement durable avec un temps fort du 20 au 26 septembre. Son ambition est la promotion du développement durable, la sensibilisation du plus grand nombre à ses enjeux et la mobilisation à grande échelle vers l’action.
Cette année, c’était l’occasion de célébrer les 5 ans des 17 Objectifs de développement durable (ODD) formulés par l’ONU lors de l’adoption de l’Agenda 2030 en 2015. Cet agenda est un programme de développement durable pour l’horizon 2030 qui couvre pratiquement toutes les questions de société pour tous les pays. C’est un projet ambitieux qui porte une vision universelle de transformation du monde en éradiquant la pauvreté et en assurant sa transition vers un développement durable.

Chaque jour du temps fort, l’Université de Rouen Normandie a proposé d’illustrer comment elle agit au quotidien pour s’inscrire dans cet agenda, l’occasion de découvrir une action ou un acteur de l’Université en lien avec un ODD.

Jour 5 :
Objectif 13 « Lutte contre le changement climatique » / le laboratoire M2C

Comme le montrait la découverte du laboratoire DySoLa, l’Université contribue aussi à poursuivre les ODD au travers cette mission fondamentale qu’est la recherche. L’ODD 13 « Mesures relatives à la lutte contre le changement climatique » est l’occasion de découvrir le travail réalisé dans le laboratoire M2C (Morphodynamique continentale et côtière).
Cet objectif vise à renforcer la résilience et la capacité d’adaptation face aux aléas climatiques.

Les recherches du laboratoire UMR CNRS M2C s’intéressent à l’étude des processus géodynamiques naturels à la surface de la Terre à différentes échelles de temps et d’espace. Les recherches s’organisent en 5 thèmes : le cycle de l’eau et des sédiments dans les bassins versants sous changement environnementaux, la dynamique des estuaires à fortes marées, l’évolution au cours du temps de la morphologie du trait de côte, les mécanismes d’évolution morphologique des bassins versants, et les processus hydrodynamiques et physiques inhérents à l’espace côtier. Le laboratoire aborde ces problématiques via un triptyque « instrumentation et mesure in situ / Expérimentation en laboratoire / Analyse de données et modélisation mathématique », grâce à des approches pluri-disciplinaires : mécanique, géosciences, océanographie, hydrologie, microbiologie et biologie des organismes.
L’UMR M2C est totalement engagée au travers de ses activités de recherche dans les problématiques en lien avec l’ODD 13, mais également avec les ODD 6 « accès à l’eau », ODD 14 « vie aquatique » et ODD15 « vie terrestre ».
En raison de la réponse qu’elles constituent aux attentes des gestionnaires, collectivités et industriels, les activités du laboratoire s’inscrivent dans le cadre de différentes recherches appliquées : risques sanitaires, ressource en eau, érosion des terres, risque côtier. En approfondissant les connaissances fondamentales sur l’impact du changement climatique sur les ressources en eau, l’évolution des bassins versants, du littoral ou encore les phénomènes extrêmes affectant les environnements continentaux et côtiers, les recherches développées permettent de proposer des éléments de réponse face aux pressions anthropiques et aux changements climatiques et environnementaux. En ce sens, elles peuvent constituer une aide à la décision en matière de gestion des territoires.

Expression supplémentaire de la contribution de l’établissement et du laboratoire M2C à la lutte contre le changement climatique, la présidence du GIEC local de la métropole de Rouen (groupe d’experts sur le climat), ainsi que la co-présidence du GIEC normand, ont été confiées à un des professeurs du laboratoire, Benoît Laignel. Ces structures ont pour objectifs de faire un état des lieux des connaissances sur le changement climatique et ses conséquences à ces deux échelles, pour réfléchir et prendre les mesures les plus appropriés aux spécificités de ces deux territoires.
C’est notamment à travers sa présence que l’Université participait lors de la semaine du développement durable aux débats « pour le monde d’après » organisés par la Métropole. Son intervention est disponible en ligne.

Et ce fut la fin de cette semaine consacrée au développement durable à l’Université de Rouen Normandie. 5 jours sont bien trop courts pour avoir le temps de balayer toutes les thématiques. Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions, débattre, discuter, projeter et améliorer encore les actions de l’établissement en faveur des Objectifs de développement durable. N’hésitez pas à prendre contact avec la Mission Développement durable et responsabilité pour que nous construisions ensemble l’Université d’après.

Rachel Hebert-Lafontaine

Rachel Hebert-Lafontaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *