Mont-Saint-Aignan, Université : une vision partagée de la biodiversité

La commune de Mont-Saint-Aignan (20 000 habitants) abrite les 32 hectares du plus grand campus de l’Université de Rouen Normandie.
Très engagée en faveur de la préservation de la biodiversité, c’est une commune qui entretient de longue date ses espaces verts selon les principes de la gestion différenciée, tout comme l’Université. Malgré sa position centrale au sein de la Métropole rouennaise, elle dispose d’un important patrimoine naturel préservé de l’urbanisation. Le secteur est ainsi composé de plus d’un tiers d’espaces verts, dont plus d’une centaine d’hectares de parcs urbains, squares ou espaces naturels, 81 ha de bois et forêts (propriétés de la commune pour plus de 40 %) et même 30 ha d’espaces agricoles.

Cet engagement se traduit par de nombreuses actions pour pérenniser ce patrimoine naturel :
•    L’arrêt de l’utilisation des phytosanitaires pour désherber a été programmé dès 2008, bien avant que cela ne devienne obligatoire pour les collectivités locales. Cette politique a été reconnue en 2018 par l’attribution du label Terre Saine.
•    Les arbres urbains ne sont plus élagués systématiquement afin de favoriser leur développement (plus de 3000 arbres d’alignements d’essences variées sont recensés).
•    Les plantes annuelles et bisannuelles ne sont plus utilisées dans les massifs depuis 2006
•    Une gestion progressive des espaces naturels en faveur de la biodiversité a été mise en œuvre : fauche tardive, création de haies d’essences variées, création de micro-milieux, éco-pâturage, création de verger conservatoire, production de cidre et miel bio, réalisation d’inventaires de la biodiversité, etc.

La ville de Mont-Saint-Aignan s'est vue remettre le label Terre saine en 2018, marque de son exemplairité quant à l'arrêt des pesticides de synthèse sur les territoires publiques

Parmi les actions récentes, on peut recenser l’acquisition de 5 ha de bois inscrits en tant qu’espace de libre évolution (c’est-à-dire sans intervention humaine), la mise en place de sentiers botaniques de découverte de la flore locale (Smartflore), la réintroduction de plantes locales ou encore l’animation d’un programme de sensibilisation aux abeilles et pollinisateurs sauvages.

Ce sont les mêmes préoccupations qui animent Mont-Saint-Aignan et l’Université de Rouen Normandie en matière de protection de l’environnement : favoriser la biodiversité, préserver le patrimoine naturel et sensibiliser à la nature locale.  Au-delà d’un ancrage territorial, c’est un partenariat riche de partages qui se construit pour qu’à terme, la construction d’une vision commune et partagée des enjeux de développement durable garantisse le succès des actions respectives de nos deux structures.

Pour l'entretien de ses prairies et côteaux, la commune fait appel au mode de tonte le plus respectueux de la biodiversité : l'éco-pâturage !

L’Université répondra par exemple présente à l’événement Ô Jardin. La manifestation en plein air, organisée annuellement la commune de Mont-Saint-Aignan, est consacrée aux pratiques de jardinage durables. Elle aura lieu le 15 mai 2022 au Parc de loisirs, rue Francis Poulenc. Tout au long de la journée, des ateliers, des animations, des interventions, une foire aux plantes… seront dédiés à la biodiversité et la nature en ville. Une belle occasion pour l’Université de rencontrer le grand public et de présenter ses actions en faveur du développement durable !

A Mont-Saint-Aignan, lors de la précédente édition du festival Ô Jardin

Crédits photos : © Gaëtan Ballot – Ville de Mont-Saint-Aignan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.